Organisation

Le Conseil Présidentiel pour l’Investissement

Le groupe de travail du Conseil Présidentiel pour l’Investissement

Sur le plan opérationnel, le CPI est démembré en plusieurs groupes thématiques de travail. Le choix de ces thèmes est fonction de l’importance et de l’urgence des grandes problématiques qui se posent au Burkina en matière de climat des investissements.
Les cinq (5) groupes thématiques de travail sont les suivants :

Groupe de Travail I : Cadre légal, réglementaire et Politiques de promotion de l’investissement :

  • Justice et exécution des contrats ;
  • Protection des investissements ;
  • Gouvernance d’entreprise ;
  • Stratégie de communication ;
  • Stratégie d’attraction des Investissements Étrangers Directs (IED).

 

Groupe de travail II : Financement des investissements

  • Renforcement de l’intermédiation bancaire et financière, les nouveaux canaux de recherche et de mobilisation des financements ;
  • Renforcement du potentiel des ressources financières mobilisables ;
  • L’allégement du coût du crédit et l’accès des PME au crédit bancaire ;
  • La sécurisation du crédit.

 

Groupe de Travail III : Fiscalité, Politiques d’appui aux PME/PMI

  • Facilitation des paiements des impôts et taxes ;
  • Régimes spéciaux d’incitation à l’investissement ;
  • le régime fiscal du secteur minier ;
  • le régime fiscal des filières agro-industrielles ;
  • Appui, promotion et incitations en faveur des PME/PMI.

 

Groupe de Travail IV : Facteurs de production :

  • les infrastructures de base : eau, routes, transport ;
  • la question énergétique ;
  • La problématique du financement des infrastructures en général et du partenariat public/privé en particulier ;
  • la productivité du travail : formation professionnelle et apprentissage, rendement et efficacité des Administrations publiques ;
  • Les TIC (technologies de l’information et de la communication).

 

Groupe de travail V : programmes structurants, pôles de développement

  • Les zones industrielles ;
  • Les pôles régionaux d’excellence ;
  • Les zones économiques spéciales ;
  • L’entreprenariat féminin.